La Région Sud Provence-Alpes-Côté d’Azur s’est donné pour priorité de développer une stratégie volontaire dans ses orientations politiques en matière de formation professionnelle notamment dans l’objectif de mieux adapter l’offre de formation professionnelle aux besoins des entreprises en favorisant l’accès ou le retour à l’emploi des jeunes en recherche d’un premier emploi comme des adultes en transition professionnelle.
Pour atteindre ses objectifs de retour à l’emploi, outre cibler des métiers à opportunité d’emploi (identification de 9 filières stratégiques), la Région insiste sur le besoin en une formation agile, qui réponde de manière fine aux besoins du monde du travail et des sa population. En ce sens, la Formation à distance est une réponse possible aux besoins en termes de formation, notamment dans les territoires ruraux, répondant aux problématiques de déplacement (mobilité), de temps disponible (familles) tout en ouvrant les choix disponibles aux formats innovants (FOAD, MOOC ; Webinaires, etc.).
  • Face au développement des nouvelles technologies, la circulaire DGEFP n°2001/22 du 20 juillet 2001 relative aux formations ouvertes et/ou à distance mais ce a apporté un éclairage sur les conditions de recours à de nouvelles modalités techniques et pédagogiques ne reposant plus sur le présentiel.
  • La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, puis le décret n°2014-935 du 20 août 2014, sont venus préciser le nouveau cadre juridique de la Formation ouverte et/ou à distance (Foad), inscrivant les formations sans face à face pédagogique dans le Code du travail.
  • La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel fait évoluer la définition de l’action de formation, précisant que celle-ci peut « être réalisée en situation de travail ou, en tout ou partie, à distance », ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour la FOAD, notamment en matière d'ingénierie de formation.
Reste que la mise en application concrète des formations à distance, après s’être heurtée aux problématiques de contrôle (temps passé, émargement, etc.) d’un point de vue réglementaire, se voit freinée par les problématiques d’accès à un matériel performant, à un accompagnement méthodologique, et globalement à un isolement des stagiaires, notamment en territoire rural.
.